Skip to content

Quels sont les meilleurs traitements pour la maladie due au COVID-19?

Il n’y a toujours pas de traitement antiviral spécifique pour COVID-19.

Une thérapie de soutien comprenant de l’oxygène, une gestion des fluides et une antibiothérapie est actuellement recommandée pour les infections bactériennes secondaires.1

Les médicaments sont en cours d’évaluation selon des recherches antérieures sur les traitements thérapeutiques contre le SRAS et le MERS (ancien coronavirus qui a affecté les humains). Il n’y a encore aucune preuve solide que ces antiviraux peuvent améliorer les résultats cliniques de la maladies.2

Des médicaments antiviraux tels que l’oseltamivir associés à un traitement antibiotique empirique ont également été utilisés pour traiter les patients atteints de COVID-19.2 Le Remdesivir, développé pour le virus Ebola, a été utilisé pour traiter les cas importés de COVID-19. Un bref rapport de l’association du traitement Lopinavir / Ritonavir, Arbidol et Shufeng Jiedu Capsule (SFJDC), une médecine traditionnelle chinoise, a montré un bénéfice clinique pour trois des quatre patients atteints de COVID-19.2

Un essai clinique en cours évalue l’innocuité et l’efficacité du lopinavir-ritonavir et de l’interféron-a 2b chez les patients atteints de COVID-19. 2

Le Remdesivir et d’autres médicaments (par exemple, la chloroquine) ont montré une efficacité in vitro et in vivo contre le SRAS-CoV-2. Ces médicaments antiviraux peuvent être des options de traitement prometteuses pour le traitement du COVID-19, mais ils nécessitent une évaluation plus approfondie de l’efficacité des médicaments antiviraux actuels dans les applications cliniques.2

Références:
  1. Li H, Liu S-M, Yu X-H, Tang S-L, Tang C-K. Coronavirus disease 2019 (COVID-19): current status and future perspectives. International Journal of Antimicrobial Agents 2020:105951. doi:10.1016/j.ijantimicag.2020.105951.
  2. Harapan H, Itoh N, Yufika A, Winardi W, Keam S, Te H, et al. Coronavirus disease 2019 (COVID-19): A literature review. Journal of Infection and Public Health 2020. doi:10.1016/j.jiph.2020.03.019.